Retour en France : la DPS et l’accompagnement social du MAE

Lors de la matinée d’information de l’AFCA sur la Délégation à la Politique Sociale du 15 mai, Marianne Leclerc, chef du service social de la DPS, Pierre Jailloux, responsable du Pôle Logement et Hervé Le Foll, assistant social, ont présenté les mesures d’accompagnement social mises en œuvre par le MAE, pour les agents et leurs familles.

Le service social de la DPS est ouvert aux conjoints autant qu’aux agents, qu’ils soient en France, pour un accueil physique, ou en poste, grâce à des contacts téléphoniques. Il ne faut pas hésiter à prendre contact pour toute question d’ordre social ou administratif dont on ne trouve pas la réponse. Si le service social n’a pas de réponse, il pourra certainement vous orienter vers les interlocuteurs adaptés.

- La médecine de prévention : les conjoints, comme les agents, peuvent venir chercher des conseils selon le pays quand ils partent en poste (par exemple, pour les vaccinations, la prévention de certaines maladies comme le paludisme,…).

- La scolarisation des enfants au retour en France : rappelant que “la loi c’est la sectorisation” dans l’éducation publique, Marianne Leclerc souligne qu’il est possible de demander des dérogations dans le cas d’enfants handicapés ou d’enfants étudiant une langue étrangère en particulier. Dans ces cas particuliers, les enfants pourront aller dans un établissement choisi par l’inspection académique. Les familles concernées peuvent contacter le service social de la DPS, qui leur expliquera clairement la démarche à suivre pour demander une dérogation.

- Le logement social : il existe différents types de logements sociaux pour lesquels différents plafonds de ressource sont applicables. L’élément de base qui est pris en compte est le revenu fiscal de référence à l’année n-2.

Pour les agents qui rentrent de poste, il faut déposer un dossier au début de l’année qui précède leur retour (par exemple, en janvier 2015 pour un retour prévu pendant l’été 2015).

Pour faire une demande de logement social, il faut remplir un dossier auprès de la DPS. Il existe deux parcs de logement sociaux auxquels les agents du MAE ont accès : un parc ministériel, géré par le pôle logement de la DPS et un parc interministériel, géré par la Préfecture. Dans les deux cas, c’est le pôle logement qui envoie les dossiers des agents aux bailleurs et à la Préfecture, mais dans tous les cas, la décision finale appartient toujours aux bailleurs. A partir de la rentrée, pour les logements du parc interministériel, les agents pourront déposer leur dossier directement sur le site de la Bourse au logement (date à préciser).

Pour le parc ministériel, la priorité est donnée aux agents de catégorie C, aux familles monoparentales et aux lauréats de concours. A un agent de retour de poste qui n’est pas de catégorie C, il pourra être proposé un logement social à loyer intermédiaire (75 à 80% du loyer du marché privé).

Le pôle logement encourage souvent les agents à élargir leurs demandes à la banlieue parisienne, notamment aux Hauts-de-Seine. En moyenne, une demande de logement social sur deux est satisfaite au MAE. Le délai d’attente moyen est d’environ 3 mois.

- Les crèches : vous encore déposer une demande maintenant et tout au long de l’année : il arrive que des parents se désistent pour cause de départs en poste en urgence ou de déménagements et que des places se libèrent ainsi en cours d’année.

le MAE gère 22 places en crèches pour les enfants de ses agents. Sinon, les demandes doivent être déposées jusqu’au 31 mars pour une place à la rentrée, au mois de septembre.

Les parents cherchant des places en crèches doivent aussi déposer des demandes auprès de leur mairie de résidence (crèches municipales) et auprès de la Préfecture, qui gère 800 places de crèches en Ile de France dont 80 places dans Paris intra-muros.

- Les consultants du service social : Outre les assistants sociaux et le pôle Logement, le service social de la DPS comprend aussi d’autres spécialistes qui assurent des permanences sur les différents sites du MAE : une conseillère en économie sociale et familiale, une avocate, une conseillère en droit du logement et un psychologue (voir coordonnées en pièce jointe).

PDF - 409.3 ko
Coordonnées et permanences du service social de la DPS

Page mise à jour le mardi 20 mai 2014