Le couple et l’expatriation : l’enquête de femmexpat.com

Le site femmexpat.com a recueilli 800 réponses d’expatriés et plus de 2 000 commentaires lors de l’enquête lancée récemment sur l’impact de la mobilité sur le couple.
La responsable de cette enquête et directrice du développement d’Expat Communication, Alix Carnot, nous livre quelques conclusions de cette enquête sur la perception de l’expatriation.
-  Hommes et femmes ne vivent pas l’expatriation et ses difficultés de la même manière : pour les hommes, c’est la solitude (53%) et le choc culturel (51%) qui arrivent en tête des difficultés liées à l’expatriation. Pour les femmes, la dépendance financière (61%) pèse plus que l’isolement (50%).
-  L’expatriation serait une bonne chose pour le couple car elle permettrait de communiquer plus selon 80% des sondés. Pour 76% des interrogés, la mobilité permettrait même de se rapprocher de son conjoint.
-  80% des expatriés sondés ont un niveau de formation bac+2 et plus, mais 70% des hommes estiment avoir une carrière linéaire, tandis que 60% des femmes estiment avoir une carrière décousue.
-  15% des femmes interrogées travaillent à temps plein, 30% ont un emploi à temps partiel et 55% ne travaillent pas. Pour un tiers des sondées expatriées qui ne travaillent pas, c’est un choix, pour 25% d’entre elles, c’est parce qu’elles ne trouvent pas de travail et pour 17%, c’est par résignation. Chez les hommes sondés : 46,27% estiment profiter de façon équilibrée de leur vie professionnelle et de leur famille, 32,84% déclarent travailler beaucoup ou à la limite du burn out et près de 6% recherchent un emploi et déclarent profiter de l’expatriation et de la famille.

Page mise à jour le jeudi 5 mars 2015