La médecine préventive en France

La médecine préventive est surtout connue pour les enfants et pour les vaccins, mais son champ d’action est plus vaste.
Elle concerne aussi les dépistages et les adultes.

LES VACCINATIONS
Certaines sont obligatoires, d’autres seulement recommandées. Parlez avec votre médecin.

1 - Le calendrier des vaccinations
Chaque année, le calendrier des vaccinations, publié par le ministère chargé de la santé, et après avis du Haut Conseil de la santé publique, fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge.
Certaines vaccinations sont obligatoires pour l’inscription dans les crèches, écoles … Renseignez-vous auprès de votre médecin ou sur  www.ameli.fr

Il est indispensable de mettre ses vaccins à jour tout au long de sa vie pour être protégé efficacement et durablement. Pour le rattrapage des vaccinations en retard, parlez-en à votre médecin.
Les dates de vaccinations sont inscrites sur le carnet de santé du patient.
La liste des vaccins pris en charge par l’Assurance Maladie est fixée par arrêté ministériel.

A propos de quelques vaccins :
Vaccins obligatoires : Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite.

Vaccins recommandés pour tous : Coqueluche, Hépatite B, Infections à Haemophilus influenza B, Infections invasives à méningocoque du sérogroupe C, Infections à pneumocoque, Oreillons, Rougeole, Rubéole.

Vaccins recommandés dans certaines situations : Grippe saisonnière, Hépatite A, Infection à papillomavirus humains (HPV), Tuberculose, Varicelle.
Ils sont remboursés, sur prescription médicale, à 65 % sur la base du prix indiqué sur la vignette.

2 - Quel vaccin et quand ?
Vous trouverez le calendrier des vaccinations sur :
[www.service-public.fr / Particuliers > Social - Santé > Soins et prévention > Prévention - Vaccinations > Calendrier des vaccinations]

Un enfant peut être vacciné à la naissance si nécessaire contre :
• Le BCG : uniquement s’il est exposé à un risque élevé (antécédents familiaux, nés de parents originaire d’un pays très touché par la tuberculose...). La vaccination peut être réalisée jusqu’à l’âge de 15 ans.

• Hépatite B : une première dose de vaccin doit être administrée dans les 24 heures suivant la naissance des enfants nés de mère séropositive pour le virus. Cette vaccination est associée à une injection d’anticorps spécifiques. Deux doses de vaccins supplémentaires seront injectées à 1 et 6 mois.

A partir de 2 mois, l’enfant reçoit les premières injections des vaccins obligatoires et des vaccins recommandés selon la situation familiale.
Plusieurs rappels de la première année : à 3, 4, 9 et 12 mois. Puis, à 12, 15 18, 24mois.
Ensuite, les périodes de vaccins s’espacent.

A l’adolescence, on a tendance à oublier les rappels de vaccination, et pourtant, il y en a. N’oubliez pas d’ouvrir le carnet de santé de votre enfant à la page des vaccinations !
Et de poursuivre, vous aussi, votre parcours de vaccins !

Après 65 ans, il est recommandé de se faire vacciner contre la grippe.

Pour certaines affections de longue durée exonérantes, l’injection du vaccin peut être prise en charge à 100 %. Parlez-en à votre médecin.

3 - Où se faire vacciner ?
Votre médecin peut vous vacciner. Une infirmière aussi. Cela suppose une première consultation pour avoir l’ordonnance et une deuxième pour la vaccination.
Il existe à Paris des centres ouverts au public qui proposent gratuitement les vaccinations obligatoires et recommandées. Les vaccins sont fournis sur place. Il faut venir avec le carnet de santé.

[www.paris.fr > Paris pratique > Santé > Où se faire soigner, dépister, vacciner ? > Se faire vacciner]


LES DEPISTAGES
Ils sont recommandés dès un certain âge, tant chez la femme que chez l’homme et quand il y a des antécédents familiux.

1 – Les examens bucco-dentaires M’T dents
Votre enfant a 6 ans, 9 ans, 12 ans, 15 ans ou 18 ans ?
L’Assurance Maladie vous propose M’T dents, un examen bucco-dentaire pour faire vérifier la santé de ses dents. Cet examen est gratuit, intégralement pris en charge par l’Assurance Maladie.

[www.ameli.fr > Accueil > Prévention santé > L’examen bucco-dentaire M’T dents


2 - Le dépistage du cancer du sein
Le dépistage organisé du cancer du sein concerne les femmes âgées de 50 à 74 ans.
Tous les deux ans, elles bénéficient d’une mammographie et d’un examen clinique des seins.
L’Assurance Maladie envoie un courrier qui s’accompagne d’un bon de prise en charge à 100% et il est valable dans tout centre de radiologie agréé.
Lors de la consultation, il faut présenter le bon de prise en charge avec le courrier d’invitation et la carte Vitale : il n’y a rien à payer. L’Assurance Maladie règlera directement le radiologue.

Il est conseillé aux femmes qui ont des antécédents familiaux de cancer du sein de solliciter un dépistage précoce (dès 30 ans). L’Assurance Maladie rembourse le dépistage précoce à hauteur de 70% pour la consultation et les examens médicaux. La complémentaire santé prend en charge le reste des frais.


3 - Le dépistage du cancer col de l’utérus
Il est recommandé entre 25 et 65 ans, tous les deux ou trois ans, selon la prescription du médecin. Le frottis est le meilleur moyen de dépister le cancer du col de l’utérus.


4 - Le dépistage du cancer colorectal
Entre 50 et 74 ans, un courrier est envoyé tous les deux ans pour retirer un test de dépistage auprès de votre médecin traitant lors d’une consultation. C’est gratuit : le test est remis gratuitement et l’analyse du test par le laboratoire est prise en charge par l’Assurance Maladie..

La liste des examens possibles dans le cadre de la prévention n’est, ici, pas exhaustive.

En savoir plus
[www.ameli.fr > Accueil > Prévention santé]

Page mise à jour le mardi 10 octobre 2017