Travailler à l’étranger

Quel que soit le sexe du conjoint accompagnateur, il n’est pas facile de tout quitter pour suivre le conjoint-agent nommé. Cette difficulté augmente quand il faut faire une croix sur sa propre carrière et mettre son travail entre parenthèses.
 
Expatriation voulue ou subie ? Chercherez-vous à mettre votre activité professionnelle en suspens le temps de l’expatriation ou chercherez-vous à travailler ?
Travailler à l’étranger pour les conjoints d’agents nécessite de connaître quelques règles. Et avant de partir, faites le point sur vos droits !
Si vous faites du bénévolat, sachez que vos expériences pourront être valorisées.
Le ministère publie des offres d’emploi sur son site : n’hésitez-pas à les consulter.


Rubrique mise à jour le mercredi 23 mai 2018